Le conservatoire botanique national

Depuis juin 2014, l’association a vu ses activités se modifier et se répartir en 2 entités :

L’ association Conservatoire Botanique National - CPIE Mascarin s’est recentrée sur les missions scientifiques alors que toute l’activité liée à l’accueil des publics et à la gestion des collections a été reprise par le Conseil Départemental de La Réunion comme un service de la Direction de l’Environnement, sous l’intitulé Mascarin, Jardin Botanique de La Réunion. Les 2 entités poursuivent le travail de cohérence et complémentarité de leurs actions sur le site bien connu de Colimaçons.

Pour suivre les actualités et visiter Mascarin, Jardin Botanique de La Réunion, veuillez suivre le lien suivant : Mascarin, Jardin botanique de la Réunion

CONNAITRE

La connaissance de la flore et des habitats constitue un domaine complexe faisant appel à des champs d’expertise scientifique et technique très variés tels que la botanique systématique, les inventaires de terrain, la géomatique, la saisie et la bancarisation des données (de terrain, herbiers, alcoothèque, carpothèque, banque en silicagel, iconographiques), au sein de bases de données, la mise à disposition des données sur le WEB et l’utilisation de l’ensemble de ces connaissances.

Consolider et actualiser ces connaissances permet de définir et mettre en œuvre des politiques cohérentes et responsables en matière de gestion durable de la flore, des habitats et de l'aménagement du territoire.

Pour conserver un patrimoine durablement, il faut apprendre à le connaître et à le reconnaître.

CONSERVER

La sauvegarde du patrimoine végétal endémique et indigène constitue un enjeu majeur pour un territoire. Cette mission revêt un caractère d’autant plus crucial lorsque ce patrimoine est officiellement reconnu comme étant en danger d’extinction.

Les objectifs de nos missions de conservation sont multiples : évaluer et prioriser les enjeux de conservation à partir des données de connaissances, définir et planifier des programme d'actions (Plan d’Urgence, Plan Directeur de Conservation, Plan National d’Action) réaliser des récoltes de diaspores (semences, fruits, boutures, etc.), assurer leur traçabilité, alimenter des banques de graines, développer des itinéraires techniques optimisés de production et d’élevage, produire des plants et les endurcir, consolider les réseaux de collections conservatoires ex situ (arboretum), transférer les plants vers les gestionnaires d’espaces naturels pour des opérations de réintroduction et/ou de renforcement biologique de populations naturelles.

Une collection de caféiers pour le public du conservatoire

La sauvegarde du patrimoine végétal étant une des missions du parc national, une collection de démonstration a été mise en place à destination des visiteurs. Elle est organisée sur une base géographique ce qui permet de mieux se rendre compte de la diversité. Sont également présentés au public les principales variétés cultivées de même que divers types d'hybrides entre espèces.