Robusta et Liberica

C. canephora subvar. robusta, C. canephora var. kouilou, C. canephora var. “guinéen”, C. dewevrei, C. liberica

Coffea canephora est la deuxième espèce cultivée (35% de la production mondiale de café) après l’Arabica. La principale variété de C. canephora mise en culture est le Robusta mais il existe d’autres variétés cultivées plus localement, telles que le Kouilou, le Niaouli ou encore le type Guinéen. Contrairement à l’Arabica, planté en altitude, le Robusta est cultivé dans les zones tropicales humides de basse altitude. Moins coté que l’Arabica, le café Robusta s’en distingue par une teneur en caféïne deux fois plus élevée et par une qualité à la tasse inférieure. Des travaux de sélection sont toutefois entrepris pour la mise en culture de variétés clonales qualitativement améliorées.

Deux autres espèces sont marginalement cultivées dans les zones caféicoles de basse altitude. L’une, C. dewevrei originaire de Centrafrique, également connue sous le nom de Coffea excelsa, fournit un café de bonne qualité gustative et à teneur en caféine comparable à celle de l’Arabica mais sa sensibilité à la trachéomycose (maladie vasculaire causée par un champignon) ainsi que la difficulté des opérations de récolte liée à sa très grande taille ont limité le développement de sa culture. Une autre espèce secondairement cultivée est le C. liberica originaire d’Afrique occidentale. Ce caféier proche de C. dewevrei s’en distingue cependant par le type de fructifications (gros fruits à grosses graines) et par un format architectural plus réduit.